Premier printemps sans tes petits pas de Geisha…

Dehors….l’herbe qui s’habille de vert, les oiseaux qui se font la cour et la lumière de fin de journée que j’aime tant sont certains des si nombreux éléments qui me ramène à toi et à ta douceur exquise.

Ton regard me manque, ta petite démarche de Geisha discrète et curieuse à la fois n’est plus là pour faire virevolter mon coeur…

Mais sache que cette petite famille de félins que tu m’as envoyé (pour ne pas que mon âme se fane) vont bien et qu’il y a un petit morceau de toi dans chacun d’eux.

Vois que dans chacune des caresses et gestes protecteurs à leur endroit, tous les sourires naïfs et empreints d’une ivresse certaine, dans chacun des battements de coeur que nous avons les uns pour les autres…c’est toi qui en est la muse…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s